Environnement

Le papier que nous utilisons provient de forêts gérées durablement et du recyclage. 

Le toujours plus, c’est fini !

C’est RAPIDO Livres qui, le premier au Canada, a proposé une solution pour limiter la production de livres au strict nécessaire, permettant ainsi de réduire l’utilisation des ressources renouvelables (le papier et l’énergie hydroélectrique) ainsi que des ressources non renouvelables (l’encre et l’énergie fossile pour les transports).

Tout le papier que nous utilisons provient de forêts gérées durablement ou du recyclage. Le recyclage du papier n’est possible que cinq fois au maximum. Il faut donc réintroduire en permanence de la pâte à papier « neuve » pour alimenter le processus de recyclage.

La consommation de fibres neuves est une très bonne chose pour deux raisons essentielles :

  • La consommation de bois pour la production de papier permet à la sylviculture d’étendre la surface des forêts et donc d’absorber davantage de CO2 ;
  • Une « vieille » forêt ne produit pas d’oxygène mais en consomme. Seuls les jeunes arbres produisent de l’oxygène. L’abattage des vieux arbres et la plantation de jeunes sujets sont donc indispensables pour l’avenir de notre planète.

Il existe un autre préjugé qui affirme que les livres numériques permettent d’épargner la forêt. En fait, on estime que la fabrication d’une liseuse représente un impact équivalent à la consommation de 60 livres. De plus, une liseuse ne vit guère que 4 ou 5 ans en moyenne et son recyclage est très problématique puisque seulement 10 % des appareils électroniques sont recyclés. L’impact environnemental réel d’une liseuse correspondrait donc plutôt à plusieurs centaines de livres.

Ces chiffres ont été calculés par rapport au système de production et de distribution actuels du livre qui pourrait être largement amélioré en produisant moins de livres à la fois, ce en quoi Rapido a été le précurseur au Canada. Avec nous, vous n’imprimez et n’expédiez que ce que vous vendez.

La croissance durable doit s’appuyer sur les besoins réels des consommateurs et non sur les seuls espoirs de vente des responsables du marketing. Produire des livres qui ne se vendent pas pour faire baisser le coût unitaire, ça n’a plus aucun sens. Nous savons tous que notre avenir sera fait de sobriété et de responsabilité. Avec la production à la demande, Rapido réduit le gaspillage à zéro, y compris en interne, grâce à son système de production tout à fait original. C’est déjà demain.
© Photo de couverture par Casey Horner sur Unsplash